Skip to main content

Le Blended learning, ou comment conjuguer numérique et physique dans vos formations

I Stock 1222533946

Le blended learning ou apprentissage hybride consiste à combiner les formations “en présentiel” avec les contenus en ligne pour créer une expérience d’apprentissage plus riche et plus complète. Un atout pour les apprenants comme pour les formateurs. Pour les premiers, une approche sur mesure qui convient à tous les styles d’apprentissages. Pour les autres, l’occasion de créer des formations plus complètes et de multiplier les interactions pleines de sens avec leurs apprenants.

Plusieurs styles de Blended Learning

L’apprentissage peut revêtir plusieurs formes, selon les proportions de digital et de présentiel et la manière dont s’articulent les contenus.

1. Le présentiel “augmenté”: c’est la première étape vers le digital. Il s’agit simplement de compléter les interactions en face à face par des contenus numériques.

2. Les “rotations”: les programmes alternent formations en présentiel et apprentissages en ligne selon un schéma décidé par le formateur, avec une prépondérance du présentiel.

3. Les systèmes “flex”: une version plus “en ligne” des rotations, où la proportion entre digital et physique est plutôt 50/50.

4. “Selfblend”: les apprenants complètent leur formation présentielle par une série de modules en ligne qu’ils sélectionnent eux-mêmes, voire ont le choix entre présentiel et distanciel pour la plupart des activités. Une solution particulièrement adaptée lorsque vos collaborateurs ont accès à plusieurs formations qu’ils peuvent suivre à leur rythme.

La formation virtuelle: l’essentiel a lieu en ligne, mais quelques interactions en face — à-face peuvent venir compléter le cursus. C’est évidemment la version privilégiée en ce moment, parce qu’elle est particulièrement adaptée aux situations où les apprenants sont géographiquement dispersés ou principalement en télétravail.

Quels sont les avantages du blended learning?

Le blended learning présente des avantages à la fois pour les apprenants et pour les formateurs:

- Plus de participation: le suivi personnalisé que permet la partie en ligne donne l’occasion de plus impliquer les apprenants. Les contenus en ligne permettent aussi de former plus facilement les collaborateurs qui travaillent à distance ou dans d’autres pays

- Plus de feed-back: les outils d’évaluation permettent de mesurer les progrès des apprenants et de structurer le feed-back aux formateurs.

- Un budget sous contrôle: la partie en ligne des formations est moins coûteuse, et permet aussi d’optimiser le temps des formateurs, qui peuvent se concentrer sur les interactions et les explications. Un boost pour l’efficacité des formations!

- Plus de personnalisation: bien structuré, un programme de blended learning permet d’adapter l’apprentissage à chaque participant, en ajoutant ou supprimant certains modules en fonction de leurs progrès et de leurs besoins.

- Plus d’implication: podcasts, quizzes, e-books, vidéos et gamification créent une variété qui complète à merveille les activités présentielles traditionnelles et permet de mieux impliquer les participants.

Les clés du succès

Pour que votre programme de blended learning soit un vrai succès, il doit susciter l’adhésion des participants, mais aussi des formateurs. Une récente étude menée par plusieurs universités belges a identifié sept compétences clés chez les enseignants pour que le passage au blended learning soit un succès:

- Une vraie passion pour la formation

- Une approche pédagogique centrée sur l’implication des apprenants dans les formations

- Un désir de changement, motivé par l’envie d’améliorer la qualité des formations

- Le courage d’expérimenter (et de se tromper parfois)

- Une envie d’encourager la communication et le feed-back des apprenants pour améliorer leurs pratiques

- La faculté de se remettre en question

- La capacité à exploiter de manière créative les nouveaux outils à leur disposition

Quels outils utiliser?

Le minimum pour démarrer un programme de blended learning est de disposer d’un bon logiciel de vidéoconférence: les exemples les plus connus sont Google Classroom, YouTube, Zoom, Skype, Whereby et Microsoft Teams.

Pour structurer les contenus en ligne, utiliser les possibilités d’interaction et mettre en place des évaluations, un bon LMS — learning management system — est indispensable. Myskillcamp vous offre toutes ces possibilités dans une interface facile à utiliser.

Envie de faire un essai gratuit et sans engagement? Demandez une démo!