Skip to main content

Le digital learning face à un tournant

I Stock 1185418040

Écrit par: Olivier Clinckart pour Planet Business

Le télétravail existait déjà avant l’apparition du coronavirus, mais il est quasiment devenu la norme depuis un an. Les entreprises ont donc dû s’adapter au niveau des formations qu’elles proposent à leurs collaborateurs. Les demandes en ce sens ont rapidement afflué, avec une nette préférence pour les catalogues de formations, disponibles dans plusieurs langues et accessibles à tout moment. Or, au fur et à mesure, les entreprises se sont rendu compte que le fait de mettre des catalogues à disposition des collaborateurs avait tendance à s’avérer contre-productif. En effet, face à un catalogue contenant entre 10.000 à 15.000 formations, comment guider au mieux des collaborateurs pour qui les besoins de l’un ne correspondent pas forcément aux besoins de l’autre? D’où l’importance d’effectuer une curation de contenu, à savoir une présélection,

"Mettre des catalogues de formation à disposition des employés peut s’avérer contre-productif.
L’entreprise doit sélectionner ce qui est pertinent." - Kevin Tillier, CEO myskillcamp

Vers un apprentissage mixte

Une autre tendance à s’être développée consiste en la création de parcours. L’entreprise souhaite établir un parcours métier au cours duquel le collaborateur passera d’une formation à l’autre pour y puiser à chaque étape les éléments pertinents pour son apprentissage. À noter à ce sujet que le contenu du parcours en question peut également provenir de sources extérieures : Youtube, Vimeo, articles de blogs, podcast... L’important dans cette démarche étant que chaque entreprise puisse centraliser ce contenu, l’agréger et le filtrer correctement pour ses collaborateurs quand ils se connecteront à la plateforme. De la sorte, la démarche s’avère nettement plus constructive et motivante pour l’apprenant, dans l’utilisation d’un outil qui lui propose d’emblée une sélection de contenus triés sur le volet. Certes, la digitalisation suscite encore des craintes et représente un budget conséquent.

Toutefois, par la force des choses, les budgets formation en présentiel ont été redirigés vers les budgets formation en e-learning. Cet obstacle étant surmonté, cela a incité les entreprises à s’engager de manière plus poussée dans ce domaine, avec le souhait de se diriger à l’avenir vers des modes de formations hybrides, ou blended learning, à savoir un apprentissage mixte composé de formations en présentiel (ou en visio-conférences) liées à des formations en e-learning.