Skip to main content

Envisager et mettre en place le blended learning

I Stock 869155894

Écrit par le partenaire de formation de myskillcamp, Upskill

Avec la crise sanitaire que nous connaissons, le secteur de la formation en entreprise a dû évoluer, se réinventer pour certains et surtout a dû se digitaliser. Aujourd’hui, il est difficile de passer à côté de l’aspect digital en formation. De plus en plus d’outils nous sont proposés pour réaliser des formations à distance de qualité ainsi que pour dynamiser les formations présentielles. Le digital est donc partout, à distance comme en direct !

Mais ce boom de la digitalisation de formation va-t-il perdurer après cette crise ? Celui-ci aura-t-il un impact durable sur le secteur ? Unow, acteur de la formation digitale en entreprise, s’est posé la question et a posé la question à de nombreuses entreprises afin de savoir comme elles envisageaient l’évolution de la formation dans le monde du travail. Il ressort de leur enquête que 91% des entreprises interrogées pensent que le confinement et la crise sanitaire auront un impact durable sur la pratique de digitalisation des formations. Pour les entreprises, donc, l’objectif n’est pas de revenir en arrière mais bien de continuer à intégrer l’aspect digital dans les formations à proposer à leurs collaborateurs, par exemple, pour 19% d’entre elles, au travers du blended learning.

L’ISTF a, elle aussi, menée une enquête de grande ampleur qui rapporte que 89% des entreprises souhaitent poursuivre avec de la formation distancielle ou blended learning, même lorsque la crise sanitaire sera terminée. Nous voyons donc que cette tendance se confirment étant donné que, d’après une étude du CNFPT, avant la crise du COVID-19, seulement 6% des formations proposées en entreprise l’étaient sous format blended learning. Tandis que ce chiffre passe à 74% en 2020 avec l’arrivée de la crise sanitaire.

La présence accrue du digital laisse néanmoins toujours une place au présentiel. De nombreuses personnes, apprenants ou formateurs, y retrouvent encore de multiples avantages qui ne peuvent pas être remplacés par le digital. Par ailleurs, chez Upskill, nous pensons que le digital ne se prête pas à n’importe quelle thématique. Par exemple, lorsque nous travaillons sur la communication non-verbale, il est parfois difficile de faire expérimenter et de se rendre compte de ses impacts dans une formation à distance.

Le blended learning, qui allie distanciel et présentiel, semble donc être le bon compris pour bénéficier des avantages de ces deux approches de formation.

Notre modèle pour un passage en blended learning

Chez Upskill, pour envisager le passage d’une formation présentielle en une formation blended learning de qualité ou pour la création « from scratch » d’une formation mixte efficace, nous suivons le modèle COME.

Le « C » de cadre :

Pour un passage en blended learning, il est important d’abord de créer un cadre. Un cadre rassurant et sécurisant. Il est parfois difficile pour certaines personnes de rentrer dans le monde du digital ou de se retrouver seul face à son apprentissage.

Pour créer ce cadre sécurisant, nos 3 règles de base sont : vérifier et faire en sorte que chaque apprenant se sente responsable de son apprentissage, rendre chacun autonome dans son apprentissage et, finalement, travailler par objectif.

Le « O » de objectifs

Réfléchissez toujours vos objectifs avant les moyens/méthodes, cela sera source de qualité pour votre parcours de formation. Pour identifier les objectifs, vous pouvez vous référer à la taxonomie de Bloom qui propose 6 objectifs pédagogiques dont la difficulté et le niveau de maitrise de la matière augmente crescendo. Proposez donc des activités en fonction du niveau de maitrise que vous souhaitez créer chez votre apprenant.

Le « M » de méthode


Pour identifier une méthode, nous allons nous référer à notre objectif et cet objectif va permettre d’identifier la ou les activité(s) pédagogique(s) la ou les plus pertinente(s). Nous pourrons ensuite définir le format (distanciel ou présentiel). C’est là que la construction de l’aspect blended learning entre en compte. Identifier les moments qui peuvent être réalisés à distance et ceux qui demandent d’être réalisés en présentiel pour un format mixte qui respecte vos objectifs pédagogiques. Pour vous aider dans la définition des activités pédagogiques, vous pouvez vous référer aux 8 évènements d’apprentissage de Pulmay & Leclerq (2008).

Le « E » de évaluation

N’oubliez pas d’évaluer votre formation pour constamment améliorer vos pratiques. Pour une évaluation optimale, évaluer les tous les niveaux de la pyramide de Kirkpatrick qui a récemment été revue et amène quelques nouvelles nuances.

En suivant les différentes étapes du modèle COME, vous pourrez donc vous assurer que la formation proposée en blended learning sera efficace, de qualité et tirera le meilleur des avantages du digital et du présentiel.

Pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles l'apprentissage mixte fonctionne, consultez ce blog.