Skip to main content

Empêchez la Grande Démission de nuire à votre entreprise

I Stock 804989330

Si vous faites partie du monde du travail depuis plus de cinq ans, vous avez probablement rêvé de quitter votre emploi et de déménager sur une île tropicale pour y vendre des noix de coco. Quelque chose vous a poussé à envisager de donner votre préavis: un patron cauchemardesque, un collègue exaspérant ou une charge de travail trop élevée…

Mais vous ne l'avez pas fait. Comment auriez-vous pu? Vous avez besoin d'un job, vous avez envie de voir votre carrière évoluer, ou tout simplement vous avez un chat à nourrir. Votre rêve est resté un simple rêve, et vous avez continué à travailler.

Puis, le Covid est arrivé. La plupart d’entre nous ont été contraints à télétravailler, ou licenciés, ou mis au chômage temporaire. Nous nous sommes retrouvés à la maison, sans savoir ce qui se passait ni combien de temps ça allait durer. Et beaucoup d’entre nous se sont remis à s’interroger: faisions-nous réellement ce qui nous convient? N’était-ce pas le moment de chercher une nouvelle voie?

Dans les faits, énormément de gens ont effectivement décidé qu’il était temps de démissionner: 4 millions de personnes l'ont fait rien qu'en juin dernier aux Etats-Unis! C’est ce que certains ont appelé "La Grande Démission".

La Grande Démission

Nous devons cette expression à l’universitaire américain Anthony Klotz; qui l’a employée pour décrire la vague de démissions liées à la pandémie. Au grand dam de beaucoup de chefs d’entreprise, c’est d’ailleurs plus un tsunami qu’une gentille vaguelette.

Pourquoi?

(et pourquoi ce n’est pas qu’un épiphénomène)

    • L’embarras du choix. Des millions d’entreprises ont procédé à une réduction du personnel en 2020. Aujourd’hui, ces mêmes entreprises engagent. Et d’autres, qui cherchent à se développer, les ont rejointes. Du coup, il y a énormément de postes vacants, et cela pousse beaucoup de gens à réexaminer leur situation et à se demander si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Et s’il y a quelque part un job mieux rémunéré qui suscite l’intérêt, pourquoi ne pas envoyer un CV?
    • Le burnout: la culture du travail excessif était déjà bien en place avant 2020, et a amené beaucoup de travailleurs à faire un burnout et à quitter leur poste pour des mois, voire pour toujours. Et ceux qui ont continué à travailler après que leurs équipes ont été réduites ont connu le stress de l’inconnu et une charge de travail accrue. Une combinaison qui a créé un nombre record de burnouts. 😵
    • Le temps de la réflexion: qu’il ait été un moment de pause agréable ou non, le lockdown nous a donné l’occasion de prendre du recul et de réfléchir à notre vie. Le Covid nous a aussi rappelé que la vie est trop courte pour faire quelque chose qu’on n’aime pas vraiment. Et même si l’époque est pleine d’incertitude, démissionner et prendre du temps pour nous n’est peut-être pas une si mauvaise idée. 🧖‍♀️
    • L’envie de voyager: les voyages ont été hors de question pendant trop longtemps. Et quoi qu’on en dise, la petite heure d’exercice extérieur quotidien autorisé ne vaut pas les plages ensoleillées de nos vacances. Mais aujourd’hui, même si ça demande un peu plus de logistique, nous pouvons à nouveau voyager (à tel point que même le très sérieux consultant McKinsey nous parle du boom des voyages). Certains quittent même leur travail pour ne plus faire que ça — ils voient la situation actuelle comme une opportunité unique de réécrire leur vie. ✈️

Le phénomène n’est pas près de s’arrêter, pour une bonne raison: le pouvoir change de mains.

Auparavant, et en particulier au moment de la récession de 2008, les gens avaient besoin d’un emploi et, comme le marché du travail n’offrait que peu de possibilités, les demandeurs d’emploi devaient se contenter de ce qu’ils pouvaient obtenir. La balle était dans le camp des employeurs.

Aujourd’hui, après 2020, la balle a changé de camp. Il y a beaucoup de postes vacants, et les candidats prennent le temps de trouver ce qui leur convient vraiment. Cela signifie non seulement qu’il faut parfois plus de temps pour remplir un poste, mais aussi que les candidats ont la main dans la négociation sur les salaires et les avantages sociaux.

Quel impact sur les chefs d’entreprise?

La Grande Démission prend de l’ampleur, et elle provoque une pénurie de main-d’œuvre. Ainsi, au Royaume-Uni, plus d’un quart des entreprises ont déclaré que le manque de personnel affecte leur capacité de fonctionnement. Le cabinet de recrutement Randstadt y a prédit de sérieuses implications financières pour les employeurs (jusqu’à 25 000 livres sterling par travailleur) et a conseillé aux employeurs d’améliorer les salaires et les autres conditions pour les aider à conserver les meilleurs éléments.

Mettre un terme aux démissions

Si vous êtes un chef d’entreprise, tout ceci devrait vous donner des sueurs froides. Rappelez-vous que tout obstacle peut être surmonté. Après tout, vous avez survécu à 2020! 💪

Voici comment amener votre entreprise dans une "zone sans démission". ✋

  • Remerciez les vieux baroudeurs — Dites merci à celles et ceux qui sont restés à vos côtés tout au long de la pandémie, malgré les incertitudes et la charge de travail. S’ils ont l’impression que vous prenez leurs efforts pour acquis, vous perdrez des collaborateurs clés, ceux qui vous ont soutenu, vous et votre entreprise, lorsque les perspectives étaient sombres.
  • Pensez aux salaires — Soyez compétitif en la matière. Il y a de nombreux postes vacants sur le marché, et certains offrent peut-être bien plus que vous. Donc même si ce n’est pas un nouveau poste que vous créez, jetez un œil sur ce que vous payez à vos travailleurs et assurez-vous que c’est toujours compétitif.
  • Soyez flexible – Si 2020 nous a appris quelque chose, c’est bien que nous pouvons faire confiance à nos équipes pour le télétravail. Même si beaucoup apprécient les interactions au bureau, pouvoir choisir son lieu de travail est un plus. Permettre à vos collaborateurs de conserver cette liberté sera très important pour eux.
  • Essayez les chiens d’entreprise — Ca peut avoir l’air idiot, mais autoriser la présence d’animaux de compagnie au bureau est un excellent moyen de lutter contre le stress. C’est aussi un de ces petits "plus" qui peuvent inciter un candidat à choisir votre entreprise plutôt qu’une autre.

  • Accordez des congés sabbatiques — Cela peut sembler contre-intuitif, mais c’est une excellente méthode pour fidéliser votre personnel. Même une banque d’affaires comme Goldman Sachs s’y est mise. C’est une bonne manière d’aider vos équipes à satisfaire leur envie de voyager, mais c’est aussi une méthode éprouvée pour lutter contre le burnout.
  • Favorisez l’employabilité —Vos employés veulent aller de l'avant et faire évoluer leur carrière. Pour y parvenir, ils peuvent choisir de changer de job… mais pas d’employeur! Permettez-leur de développer leur carrière et d’améliorer leurs compétences au sein de votre entreprise en leur proposant des formations. La formation est aujourd’hui incluse comme avantage dans de nombreuses offres d'emploi sur les sites de recrutement, alors ne vous écartez pas de la norme. Myskillcamp peut vous aider à offrir à vos employés des cours en ligne professionnels et abordables qui forment et motivent votre personnel.
  • Multipliez les petits "plus" —Le respect, un bon salaire et des perspectives d’évolution sont excellents pour la motivation. Mais de petites attentions peuvent aussi vous rendre attractif sans pour autant vous ruiner. Rafraîchissements gratuits, drink du vendredi, abonnements à une salle de sport, carte de carburant… Autant de facteurs de motivation.
  • Formez vos managers – Les entrepreneurs et les dirigeants veulent être les meilleurs leaders. Mais ce n'est pas toujours facile lorsque la taille des équipes change et que vous ne travaillez pas au même endroit tous les jours. Veillez donc à ce que les personnes occupant des postes à responsabilité disposent des compétences nécessaires pour fidéliser leurs équipes. Les compétences en matière de leadership et de gestion, de résolution des conflits, d’onboarding à distance, etc. sont autant de domaines dans lesquels vos managers devraient être compétents. Si ce n'est pas le cas, investissez dans la formation en ligne.

En conclusion…

Si vous êtes un membre de l’équipe RH ou Learning & Development, ou un chef d’entreprise, c’est à vous de vous assurer que votre entreprise reste compétitive. Bien sûr, il y aura toujours des démissions: on ne peut pas prédire les besoins et les ambitions de chacun. Mais être une entreprise qui s’intéresse réellement à la satisfaction de son personnel, qui leur donne les avantages qu’ils méritent et les aide à progresser dans leur carrière vous permettra de fidéliser bien plus de travailleurs que la moyenne.

Nous ne pouvons pas vous aider à acquérir un chien d’entreprise ou à faire passer une table de ping-pong par la porte de votre bureau, mais nous pouvons certainement vous aider en ce qui concerne la formation!

Avec plus de 300 000 cours dans 18 langues sur une myriade de sujets, nous pouvons vous fournir les meilleures formations pour vos équipes, et vous équiper des outils d’analyse nécessaires pour assurer le succès de votre catalogue de formation.

webinar