Skip to main content

10 méthodes efficaces pour augmenter la mémorisation dans vos formations

I Stock 1217500298

Les humains sont facilement distraits, prompts à s’ennuyer et… oublient vite! C’est évidemment un problème lorsque vous cherchez à créer des formations efficaces. N’oublions pas qu’il se passe des choses remarquables lorsque vos apprenants retiennent vraiment ce qu’ils ont vu aux formations…

Pour commencer, vos formations ont un meilleur retour sur investissement, ce qui rend les cours plus attractifs. Ensuite, plus les compétences ont été mémorisées, plus elles seront mises en pratique par les apprenants dans leur quotidien professionnel. Enfin, si une personne a acquis une nouvelle compétence, elle peut la transférer à son tour à ses collègues et favoriser ainsi le partage de connaissances.

Voici donc 10 astuces pour augmenter ce taux de mémorisation de vos formations.

1.Intégrez des éléments interactifs

Rendre vos cours interactifs permet non seulement de réduire l’ennui, mais aussi de rendre vos apprenants actifs plutôt que passifs. Ajouter des quizz, des chats vidéo et des activités de groupe les encourage à être plus attentifs, à utiliser ce qu’ils viennent d’apprendre et à l’appliquer immédiatement. C’est une des raisons pour lesquelles de nombreuses entreprises utilisent des tactiques de gamification pour améliorer leurs cours.

Non seulement ces méthodes encouragent la mémorisation des connaissances, mais elles sont amusantes. Et si quelque chose amuse les participants, ils ont beaucoup plus de chances de s’en souvenir. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux professionnels de la formation misent sur le multimédia. Vous vous souvenez de votre réaction quand, en classe, votre professeur utilisait la télévision? La vidéo, l’audio, la réalité virtuelle et le storytelling retiennent plus longtemps notre attention. Utilisez-les sans modération!

 

2.Racontez l’histoire plusieurs fois, dans des formats différents

Expliquer un sujet d’une seule manière donne une vue assez “2D” du sujet. Et cela rend plus difficile pour les apprenants d’appliquer ce qu’ils ont appris. Imaginez un chirurgien stagiaire qui aurait uniquement lu des manuels de chirurgie cardiaque avant de se retrouver en salle d’opération!

Il est donc important de couvrir votre sujet en l’expliquant de différentes manières: inclure un tableau, une vidéo ou un test — ou les trois — sera plus efficace qu’une simple présentation.

Une autre raison de répéter votre sujet sous différentes formes est de vous adresser à tous les types d’apprenants. Tout le monde n’apprend pas de la même manière, et utiliser un seul format sera donc inefficace pour au moins deux tiers de vos apprenants! Pensez à couvrir les dimensions auditive, visuelle et tactile lorsque vous créez ou complétez des cours.

3.Favorisez le microapprentissage

De nombreuses études se sont penchées sur la durée des cours et la concentration. Afin d’éviter la surcharge cognitive, il est important de créer des cours par micro-unités. Le microapprentissage est très populaire dans le monde de l’eLearning: il s’agit de combiner des microcours couvrant directement un sujet et des microsessions de suivi pour l’approfondir. Ces petites sessions donnent aux apprenants suffisamment de temps pour assimiler de nouvelles informations, tout en restant suffisamment courtes pour éviter la surcharge.

Ces microsessions tirent également parti du multimédia: les apprenants peuvent télécharger, rejouer et sauvegarder les cours pour quand ils auront besoin de se rafraîchir la mémoire.

Cet aspect “micro” se traduit également au niveau de la conception des cours. Le microlearning a souvent un aspect simple et direct. Si vous souhaitez créer un cours court (!), veillez à ce que la page ne soit pas surchargée, que l’objectif soit clair et que vous ne disiez que ce qui doit être dit.

 

4.Prévoyez des quiz et des tests tout au long du cours

Si les apprenants savent qu’ils vont être testés sur ce qu’ils ont appris, ils feront plus d’effort pour absorber et retenir la matière, afin de pouvoir s’en souvenir lors du test. Il est donc fortement recommandé d’inclure de petits tests à faible risque. Il peut s’agir d’un autre exemple de gamification, puisque vous pouvez restreindre l’accès au cours suivant jusqu’à ce que l’apprenant atteigne un certain score.

C’est aussi un excellent moyen d’analyser vos cours pour voir s’ils ne sont pas trop difficiles, trop longs ou pas assez clairs. Si vous remarquez une tendance générale à obtenir des scores faibles, c’est probablement plutôt dû à la conception du cours qu’aux capacités des apprenants.

5.Combinez les sujets

Mélanger les sujets pour créer plus de variété ou cultiver les compétences transversales est un excellent moyen d’aider vos apprenants à retenir les informations. Le principe est d’amener leur cerveau à se rappeler différentes informations et de les appliquer à des situations. Après tout, même le sujet le plus intéressant peut devenir ennuyeux si vous vous y attardez trop. Qui plus est, les apprenants risquent de se persuader qu’ils connaissent le sujet parce que c’est la seule chose qu’ils apprennent.

Par conséquent, améliorez la rétention des connaissances et introduisez plus de compétences dans votre mix en proposant plus d’un sujet à la fois. Par exemple, si vous enseignez le leadership, vous pouvez également inclure la résolution des conflits sur le lieu de travail.

6.Utilisez des histoires et des personnages pour créer du lien

Le storytelling a toujours été utilisé pour aider les enfants à se souvenir de certaines choses. Et les grands enfants peuvent aussi en bénéficier! En fait, l’un des partenaires de myskillcamp, iAM Learning, s’enorgueillit de créer du contenu explicatif animé qui implique les apprenants par son dynamisme et son storytelling.

Le storytelling permet aux apprenants de s’identifier aux personnages et de s’imaginer la compétence spécifique utilisée dans un scénario. En créant une situation sur le lieu de travail à laquelle ils peuvent s’identifier, vous offrez aux apprenants la possibilité de se souvenir plus facilement des concepts clés de votre formation.

En outre, le storytelling tel qu’iAM Learning l’utilise inclut des éléments vidéo, ce qui implique davantage les apprenants. Que pouvez-vous créer ou acheter pour faire la même chose?

 

7.Encouragez les apprenants à utiliser leurs nouvelles connaissances

Outre les tests, vous pouvez aussi encourager les participants à vos formations à utiliser les informations nouvellement acquises d’autres manières. Le blended learning en est un bon exemple. Une fois la partie eLearning du cours terminée, vous pouvez utiliser une vidéoconférence — ou une réunion en face à face — pour leur permettre de partager ce qu’ils ont appris, leur poser des questions complémentaires et leur proposer des jeux de rôle. Non seulement vous encouragerez les apprenants à prêter attention à la partie précédente du cours, mais cela les aidera à se souvenir des informations, à développer leurs connaissances avec d’autres et à poser des questions sur des aspects qu’ils ne maîtrisent peut-être pas entièrement.

Et si vous ne faites pas de blended learning, vous pouvez imaginer de donner aux apprenants une tâche à accomplir dans leur quotidien professionnel, afin qu’ils mettent rapidement leurs connaissances en pratique. Cette méthode leur permettra de maîtriser plus rapidement leurs nouvelles compétences.

8.Créez des scénarios

Pour aller encore plus loin, vous pouvez créer des scénarios liés à des situations concrètes, afin de montrer comment une nouvelle compétence sera mise à profit dans la vie réelle. L’utilisation répétée d’une compétence est le meilleur moyen de l’enregistrer dans la mémoire à long terme, et contribue à augmenter le ROI d’une formation. De plus, le fait de montrer que les compétences proposées ont une vraie pertinence dans le quotidien professionnel encourage vos étudiants à se montrer attentifs.

9.Proposez-leur des cours de follow-up pour construire sur leur nouvelle compétence

Il est important de construire des parcours d’apprentissage. S’arrêter après un seul sujet va démotiver vos équipes et ne créera pas une culture de l’apprentissage permanent au sein de votre entreprise. En revanche, enchaîner avec un autre cours qui mobilise les nouvelles connaissances permettra aux apprenants de les utiliser dans un nouveau contexte. Sans compter qu’ils seront plus attentifs de peur d’être perdus lors du cours suivant.

Construisez votre parcours d’apprentissage dans votre LMS ou apprenez à le construire avec myskillcamp.

10.Fixez des objectifs

Augmentez la rétention des connaissances en choisissant des cours qui intéressent vos apprenants. Pendant les évaluations et les moments de définition des objectifs, ce qu’ils veulent apprendre et comment ils veulent progresser dans leur carrière. Les motiver de la sorte à apprendre augmentera leurs chances de retenir les informations et de progresser régulièrement. C’est également un excellent moyen de planifier leur parcours d’apprentissage.

Un autre avantage est que l’apprenant se sentira plus motivé dans son travail, car il se sentira écouté et saura qu’on veut l’aider à faire progresser sa carrière. Si cela l’aide à trouver son Ikigai, cela va améliorer vos propres indicateurs de performance.

Tout cela peut vous paraître fastidieux. Mais si vous investissez déjà dans l’apprentissage numérique et que vous disposez d’un bon LMS/LXP, il vous sera plus facile d’en tirer parti pour améliorer le niveau de rétention des connaissances de vos cours.

Myskillcamp permet par exemple de créer des cours interactifs et des parcours d’apprentissage manière conviviale. En outre, notre marketplace propose plus de 300 000 cours pour aider les entreprises à étoffer leur base de connaissances et d’offrir davantage à leurs apprenants (ainsi qu’à vendre leurs cours).

Si vous voulez à quel point vous pouvez améliorer la rétention des connaissances dans votre entreprise, réservez un essai gratuit et personnalisé de myskillcamp. Il est temps d’améliorer votre ROI.